La littératie financière pour tous
Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
Feuilles d’activités:
Prioriser ses objectifs
Jeux-questionnaires:
Épargner et investir
Conseils pour épargner
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

Un budget pour la vie universitaire

Le passage d’une vie à la maison − où quelqu’un d’autre achète l’épicerie et paie les factures − à une situation où l’on subvient seul à ses besoins constitue une étape importante. Combien pouvez-vous vous permettre de consacrer à l’épicerie par semaine? Devrez-vous faire des heures supplémentaires pour payer tout votre matériel scolaire?

Créez un budget

Cette première étape de planification financière vous aidera à répondre à ces questions et est absolument essentielle dans la gestion de vos finances personnelles.

  • Mettez vos dépenses par écrit
    Déterminez toutes vos dépenses afin de savoir où va votre argent. Sortez vos factures de cartes de crédit et vos relevés bancaires des dernières années pour mieux connaître vos habitudes de dépenses. Évaluez ensuite à combien vos nouvelles factures s’élèveront. Assurez vous d’inclure les dépenses de loisirs, de vêtements et de toutes les autres catégories importantes auxquelles vous faites face maintenant que vous subvenez seul à vos besoins. Prévoyez un montant pour l’épargne. Tenir un budget correspondant exactement à vos habitudes de dépenses peut nécessiter plusieurs mois.

  • Évaluez maintenant votre revenu mensuel
    N’incluez pas votre revenu potentiel, uniquement les revenus que vous avez la certitude de recevoir. Par exemple, ne présumez pas que vos parents vous feront parvenir de l’argent, s’ils n’ont pas convenu de le faire.

  • Comparez dépenses et revenus.
    Vos dépenses sont-elles supérieures à vos entrées de fonds? Dans l’affirmative, vous devez réduire vos dépenses. Les factures liées aux loisirs sont faciles à réduire. Les coûts fixes, comme les services publics et le logement sont plus difficiles à diminuer. Réduisez vos dépenses jusqu’à ce que vous ayez suffisamment de revenus pour les couvrir. Si vous êtes rémunéré à l’heure à votre emploi, déterminez si vous pouvez augmenter vos heures de travail chaque semaine. Cependant, assurez-vous que vos notes ne vont pas diminuer parce que vous travaillez trop.

Travailler pendant ses études

Si vous n’avez pas à travailler pendant vos études, remerciez-en votre bonne étoile chaque jour. Si vous n’avez pas cette chance, vous devez prendre certaines décisions.

  • La quantité de travail
    Vous devez d’abord établir la quantité de travail que vous pouvez accomplir. Déterminez combien de temps vous devez consacrer à vos cours, à l’étude et au sommeil, puis prévoyez du temps pour relaxer. Le temps qu’il vous reste, correspond au temps que vous pouvez consacrer au travail.

    Si vous avez l’impression de ne pas pouvoir accomplir tout ce que vous devez faire – travailler suffisamment pour payer vos études, tout en trouvant le temps d’étudier – envisagez d’alterner les semestres. Travaillez pendant un semestre pour épargner pour vos études, puis fréquentez les cours le semestre suivant, etc. À l’évidence, vous augmenterez la durée de vos études, mais vous en bénéficierez à long terme en obtenant de meilleures notes et en réduisant votre dette.

  • Les heures
    Vous devez vous assurer que votre horaire de travail et votre horaire de cours sont compatibles. Si vous occupez un emploi le jour, assurez-vous que les cours dont vous avez besoin se donnent en soirée. Vous aurez peut-être besoin d’un emploi offrant des heures flexibles afin de pouvoir assister à un cours et étudier pendant de longues périodes.

  • La paie
    Un emploi mieux rémunéré impose des sacrifices. Vous devrez peut-être travailler tard en soirée ou tôt le matin. Vous devrez peut-être renoncer à vos fins de semaine. Toutefois, ne sacrifiez jamais le temps consacré aux études pour un revenu d’emploi, même si c’est tentant. À quoi bon travailler pour payer vos frais de scolarité si vous devez échouer votre année?

  • Comment trouver un emploi
    À cet égard, vos meilleures références pourraient bien se trouver à votre table chaque soir : vos amis ou votre famille. Les bulletins et les centres de carrière des campus offrent souvent de bonnes pistes d’emploi. Essayez d’avoir recours à une agence d’emploi temporaire et laissez quelqu’un d’autre vous dénichez un emploi. Consultez les sites d’offres d’emploi en ligne comme Monster.ca. Examinez la section des annonces classées des journaux, surtout si votre école en produit un. Vous pouvez aussi vous adresser aux magasins que vous fréquentez afin de déterminer s’ils embauchent (un rabais d’employé chez votre commerçant préféré peut être avantageux). Si vous désirez du travail dans le domaine où vous étudiez, consultez vos professeurs et votre faculté pour obtenir des idées.

Gérer son budget

Équilibrer votre charge de cours, votre vie au travail et votre temps libre n’est pas la seule chose à laquelle vous devez porter attention à l’université. Vous devez gérer le budget que vous avez établi avant votre arrivée sur le campus. Voici des mesures à prendre immédiatement :

Services bancaires
La première étape consiste à ouvrir un compte bancaire que vous utiliserez pour payer vos dépenses et déposer vos revenus. Sans un tel compte, vous devrez transporter tout votre argent avec vous ou le cacher sous votre matelas, ce qui, dans aucun cas, ne constitue une solide stratégie financière. Les comptes bancaires vous aident aussi à ne pas perdre de vue combien d’argent vous avez.

De quel type de compte avez-vous besoin? Tout dépend de votre situation.

  • Compte d’épargne

    Un compte d’épargne n’est pas le seul compte dont vous aurez besoin. Toutefois, il est essentiel dans une planification financière à court et à long terme. Un compte d’épargne est un moyen facile de commencer à accumuler des réserves financières. Il ne vous rapportera pas beaucoup d’intérêt, mais vous aurez accès à votre argent en cas de crise financière. De plus, c’est plus sécuritaire que de laisser de l’argent sous votre matelas. Bien qu’un compte d’épargne soit tout aussi accessible que n’importe quel autre compte à partir d’un GAB, vous pourriez considérer qu’il s’agit d’un compte dont vous « gelez » les fonds.

    Au moment de choisir votre compte d’épargne, demandez à la banque s’il est assorti d’une exigence de solde minimum ou de frais mensuels. Le paiement de frais mensuels élevés est contraire à l’épargne.

  • Compte de chèques

    Votre compte de chèques sera celui que vous utiliserez le plus. Vous y ferez des dépôts visant à couvrir le coût de vos dépenses courantes. Vous pourrez faire des chèques, retirer des fonds à un GAB et utiliser une carte de débit.

    Tenez un registre de toutes vos transactions de manière à savoir exactement combien d’argent vous avez dans votre compte. Les banques peuvent vous imputer des frais aussi élevés que 30 $ si vous faites un chèque sans provision.

    Vous recevrez un relevé mensuel énumérant toutes vos transactions et le solde de clôture de votre compte. Assurez-vous que votre relevé mensuel correspond à votre propre liste de transactions. Vous pourriez repérer des erreurs dans le registre de vos dépenses ou même une erreur de la banque. Cliquez ici pour obtenir une description détaillée sur la manière de lire un relevé bancaire et d’établir la concordance d’un compte de chèques.