La littératie financière pour tous
Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
Feuilles d’activités:
Prioriser ses objectifs
Jeux-questionnaires:
Conseils pour épargner
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014

Voyez le Sommet surla littératie financière de 2014
Regardez la webémission surle Sommet portant sur les besoins en littératie financière des personnes qui n’ont pasou ont peu accès aux services bancaires.
Voir la webémission

La paperasserie

Un nouvel emploi apporte son lot de paperasserie. En procédant de façon systématique, un document à la fois, cette tâche vous paraîtra moins lourde.

Le formulaire TD1

Tout nouvel employé qui reçoit un salaire, une commission, une pension ou une autre forme de rémunération doit remplir une déclaration des crédits d'impôt personnels TD1 fédérale, provinciale ou territoriale. Le formulaire TD1 est utilisé pour calculer le montant des impôts retenus sur la paie. Au moyen du formulaire TD1, l’employé peut faire augmenter le montant des impôts retenus à la source. Il lui suffit d’indiquer le montant des impôts supplémentaires qu’il veut déduire de chaque paie. Si un employé désire une diminution d’impôts, il doit remplir le formulaire T1213, Demande de réduire des retenues d’impôt à la source.

Numéro d’assurance sociale

En 1964, le Parlement a lancé le programme de numéro d’assurance sociale (NAS) afin d’enregistrer les gens auprès de la Commission de l’assurance-chômage (maintenant appelée assurance-emploi) et le Régime de pensions du Canada (RPC). En 1967, le NAS est aussi devenu un numéro d’identification pour Revenu Canada (maintenant appelé Agence du revenu du Canada).

Depuis 1976, le programme de preuve d’identité exige que les personnes demandant un NAS présentent des documents comme preuve de leur identité et de leur statut juridique au Canada. Ces exigences s’appliquent dans le cas d’une première demande de NAS ainsi que dans celui du remplacement ou de la modification d’une carte d’assurance sociale ou d’un dossier de NAS.

Pour demander une carte d’assurance sociale, vous devez produire certains documents. Ils doivent tous être des originaux. Un citoyen canadien né au Canada doit présenter son certificat de naissance (émis au Canada par le Bureau de l’état civil de la province ou du territoire où cette personne est née).

Assurance-maladie

Si votre employeur offre une assurance dentaire ou une assurance-médicament, vous devrez remplir un formulaire détaillant vos renseignements personnels. Il s’agit d’un document très détaillé, où vous devrez sans doute fournir des antécédents médicaux complets, y compris vos hospitalisations, blessures, troubles de santé et autres renseignements. Remplir ce formulaire peut vous sembler fastidieux, mais ce travail en vaut la peine si vous souhaitez vous assurer que votre programme d’avantages sociaux est établi et géré correctement.

Assurance-vie

Il peut être difficile d’envisager de se procurer une assurance-vie. Cela nous force à faire face à l’éventualité de notre propre mort, éventualité que bon nombre d’entre nous préférerions éviter. Bien sûr, nous allons tous mourir, mais personne ne sait à quel moment. C’est là que l’assurance-vie intervient. Si des membres de votre famille dépendent de votre salaire et que vous décédez subitement, non seulement devront-ils faire face aux répercussions émotives de la perte d’un être cher, mais ils devront également assumer la perte de votre soutien financier.

Certains employeurs offrent de l’assurance-vie à leurs employés. Vous devrez remplir avec soin ces documents administratifs. Pensez à la personne qui serait le plus touchée financièrement par votre décès. Cette personne devrait être votre bénéficiaire (la personne qui recevrait vos prestations d’assurance-vie si vous décédiez). Si vous avez un conjoint, la loi prévoit que cette personne doit être votre bénéficiaire ou signer une renonciation à ce droit. Autrement, vous avez le choix. Les amis et les colocataires ne sont en général pas un bon choix, parce ces relations peuvent changer rapidement. Si vous n’avez pas de conjoint, ni d’enfant, vous pourriez choisir un membre de votre famille comme bénéficiaire.

Guide de l’employé

Le guide de l’employé comporte deux objectifs principaux : permettre à un nouvel employé de savoir ce que l’on attend de lui et clarifier les règles et les politiques de l’entreprise, de manière à traiter équitablement tous les employés. Lisez le guide de l’employé et assurez-vous de comprendre les attentes de votre employeur. Ce dernier s’attend à ce que vous respectiez les politiques énoncées dans ce guide. Par conséquent, n’hésitez pas à vous adresser à votre supérieur ou au service des Ressources humaines, si vous avez des questions.

REER collectif

Si votre entreprise a un programme de REER collectif, vous recevrez aussi de la paperasserie à ce sujet. Un REER collectif est un régime d’épargne-retraite conçu pour un groupe d’employés en vue de leur retraite. Il fait l’objet de retenues fiscales à la source. Au nombre des documents que vous devrez probablement examiner figure la « lettre d’entente ». Ce document contient les principaux éléments du régime que toutes les parties doivent comprendre avant l’établissement d’un régime collectif.

Le salaire

L’un des rares inconvénients à gagner de l’argent, c’est qu’il faut payer plus d’impôts. Le salaire que l’on vous a promis est un salaire avant impôts. Votre salaire après impôts risque de vous surprendre.

Le gouvernement fédéral effectue diverses retenues sur tous les chèques de paie. Ainsi, les primes d’assurance-emploi sont retenues sur chaque dollar de revenu assurable, jusqu’à concurrence d’un maximum annuel. En 2009, le revenu assurable annuel maximal s’élevait à 42 300 $. Il n’existe aucune limite d’âge pour la déduction des primes d’assurance-emploi, mais certains types d’emploi en sont exempts. Ces derniers comprennent les emplois occasionnels qui ne relèvent pas des affaires habituelles d’une personne et les situations où une société emploie une personne qui contrôle plus de 40 % des actions votantes de la société.

Des déductions pour le Régime de pensions du Canada (ou le Régime de rentes du Québec) sont aussi effectuées sur le chèque de paie des employés. Leurs montants varient, mais en 2009, ils représentaient 4,95 % du revenu ouvrant droit à pension. Ajoutez à cela les retenues d’impôts fédérales et provinciales, les primes d’assurance-maladie (s’il y a lieu), les cotisations syndicales (s’il y a lieu), bref, il vous en reste moins pour vous-même.

Le formulaire T4

Votre employeur a un autre formulaire pour vous. Vous recevrez un formulaire T4 de la part de votre employeur au cours du mois de janvier. Ce formulaire fait état de votre salaire ou de vos commissions versés par votre employeur. Il fait aussi état des allocations et des avantages sociaux imposables versés par votre employeur, comme les prêts à faible taux d’intérêt ou sans intérêt, les primes d’assurance-santé, les avantages tirés d’une option d’achat d’actions et la participation aux bénéfices. Vous avez besoin du formulaire T4 pour remplir votre déclaration d’impôt sur le revenu.